La musique n'adoucit pas que les moeurs, elle produit aussi de meilleurs vins...

jeudi 4 septembre 2014

Depuis 2009, Wendy et Harry Appelbaum, propriétaires du domaine DeMorgenzon, et fous de musique classique, ont converti leur manager, Carl Van der Merwe aux bienfaits de la musique sur les vignes

Carl, convaincu de la méthode, passe outre le scepticisme des voisins et diffuse de la musique classique et baroque aux vignes pour qu'elles produisent de meilleurs vins

Il ne s'agit pas de diffuser n'importe quelle musique mais bien ces deux-là car elles ont des rythmes mathématiques. Il a d'ailleurs été prouvé que les ondes sonores ont un effet positif sur la vie naturelle.

Sur le bloc expérimental de 4 hectares qui est directement baigné de musique, Carl Van der Merwe a constaté que la vigne a une croissance plus lente et plus régulière que sur le reste de la propriété. Le jus de la Syrah produite sur ces terres a une saveur plus prononcée, des tanins plus doux, et tend à avoir un degré d'alcool légèrement plus faible. Le vin est au final plus équilibré et plus accessible

Le jus issu de cette parcelle était jusqu'à présent assemblé avec le reste de la production. Il est dorénavant prévu d'élaborer une cuvée spéciale

Outre les vignes, plongées dans cette ambiance musicale, tous les vins sont également vieillis dans des caves sonorisées. Carl van der Merwe déclare en effet que "le vin est un être vivant, avec de nombreuses bactéries, et le processus de fermentation lui-même est fait avec des organismes vivants". Les ondes influencent donc aussi bien les plantes que le vin. 

Que cela fonctionne ou pas, les ouvriers du domaine sont bien contents: "C'est bien de travailler ici, parce ça nous remonte, et parfois ça donne envie de danser!". 



Imprimer Envoyer cette news à un ami
Envoyer cette news à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom : Email :
 

0 commentaire(s)



Aucun commentaire pour cette news !

Ajouter un commentaire