Le Pinot Noir de Catherine Marshall atteint de nouveaux sommets!

mercredi 6 novembre 2013

Au fil des années, la vinification est devenue de plus en plus scientifique, et ce qui a débuté par des seaux de raisins écrasés de manière inopinée dans la Grèce antique s'est transformé en une industrie dominée par les ordinateurs, les machines et la technologie. Il n'y a aucun doute dans mon esprit sur le fait que cela a augmenté la qualité de nos vins de manière indescriptible, mais parfois je me demande si nous n'avons pas oublié qu'au milieu de toute cette rigueur scientifique, il existe encore des tas de choses que nous ne pouvons pas maîtriser tel que le temps, le terroir, et enfin la personne qui se cache derrière le vin. Ce que nous ne pouvons pas contrôler et prédire ne peut être une science, ce qui entraîne donc que la vinification devrait être un art. Ou peut être un peu les deux.

Cathy Marshall fait du vin depuis toujours et sous son propre nom depuis une fête avec quelques amis sur les plages de Muizenberg. Elle a élaboré de nombreux vins pour d'autres domaines qui ont reçu la note de 5 étoiles au guide Platter's et est généralement considérée comme une pionière du Pinot Noir en Afrique du Sud, connue pour son amour et sa dévotion à ce cépage. Mais comme dans toutes les relations, il faut parfois un coup de neuf, raison pour laquelle elle a décidé cette année pour ses 50 ans de donner une nouvelle bouffée d'air frais et d'énergie dans sa vinification. "Faire du Pinot Noir est une chose très intériorisée - cela demande beaucoup d'intuition et de questionnement" déclare-t-elle. Dès lors, son voyage oenologique est devenu un voyage spirituel débutant par un retour aux sources parmi ses ancêtres en Ecosse et se terminant au sommet du mont Everest. Le but: reconstruire sa philosophie du travail du vigneron et mieux réfleter les expériences et les leçons de la vie. "Vous devez être un bon penseur de Pinot Noir pour bien faire du Pinot" proclame-t-elle. "Plus qu'avec n'importe quel autre cépage, vous devez personnellement être en harmonie et sincère pour créer l'équilibre et la balance dans le vin".  

Lors d'un merveilleux lunch la semaine dernière, Cathy a partagé des photos de ses voyages en Ecosse, en Bourgogne et au Tibet, et nous avons bu du Pinot en provenance de France et de son propre domaine. Maintenant installée à Elgin (même si elle se définit elle-même comme une gitane et ne possède aucun domaine en propre), il est clair que non seulement elle a trouvé de très bons fruits qui s'identifient à son style, mais elle a aussi trouvé le style qui lui correspond. Une des plus modeste et agréable vigneronne aux alentours, elle dit qu'elle "croit que les vins deviennent meilleurs parce qu'elle se sent mieux elle-même". "Je n'aime pas dire cela trop fort mais je sens que maintenant je suis plus âgée et que j'ai plus d'expérience, j'ai le courage de dire que 'moins est mieux', de tourner le dos à certaines choses et de laisser faire le temps."

Il y a une énorme progression entre le Pinot Noir Réserve 2009 et le millésime 2011, ce dernier dévoilant une superbe concentration en fruits, de l'élégance et des épices. Cathy a décidé de garder un peu plus longtemps le nouveau milllésime 2012 avant de le commercialiser - réflétant encore sa confiance dans ses vins dans un marché qui préfèrent habituellement la continuité plutôt que la qualité - et quand il le sera, on comprendra que cela valait vraiment la peine d'attendre encore un peu. "Le Pinot reflète tout ce qui me concerne. Il est dans ma vie depuis si longtemps et m'a emmené dans des voyages tellement fantastiques pour rencontrer des personnes si incroyables."

Comment pouvons-nous ne pas vouloir boire un vin de cette femme, puisque ce n'est pas juste un vin, mais une expérience de vie dans une bouteille... 


Imprimer Envoyer cette news à un ami
Envoyer cette news à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom : Email :
 

0 commentaire(s)



Aucun commentaire pour cette news !

Ajouter un commentaire