Les vins sud-africains d'Anthonij Rupert à Cru Bio, salon des vins bios, biodynamiques et naturels

lundi 18 février 2013

Cru Bio a été organisé pour la première fois en 2013 en Belgique et aux Pays-bas pour mettre en valeur les domaines pratiquant une viticulture propre.

L'argument selon lequel les vins biologiques, biodynamiques et naturels sont plus 'sains' que les autres vins repose sur trois points, même s'il n'existe aucune preuve scientifque du fait qu'un vin bio est effectivement plus sain.

Le premier point concerne la manière dont les vins sont élaborés. Les produits phytosanitaires utilisés et les engrais naturels sont moins malsains pour notre environnement que les pesticides, insecticides et herbicides utilisés dans la viticulture classique. De ce fait, il y a moins de dioxyne dans le vin bio.

Le second point a trait aux adjonctions. Dans les vins traditionnels, on ajoute (souvent) des arômes artificiels, du sucre, des levures exogènes, de la poudre extraite de bois, des acides et mêmes des tanins. Même si les vignerons qui font du vin biologique sont libres de procéder de la sorte, en règle générale, ils évitent ces substances.

Le dernier point concerne l'utilisation de sulfite dans la viticulture: lors de la vendange, contre les bactéries, à la fin de la fermentation, lors de l'embouteillage. Presque toutes les bouteilles de vin portent la mention "contains sulphites", par laquelle le vin est peut-être trop stigmatisé. Partiellement à tort. Le sulphite est une substance qui apparaît de manière naturelle lors du processus de fermentation du vin. Tous les vins contiennent donc du sulphite. Ceux qui ne mentionnent pas sa présence en contiennent moins de 10 mg/l, en vertu de la Directive européenne 2003/89/EG. Le sulfite (E220, E224 et E228) semble donc incontournable, mais il se heurte surtout à des préjugés tenaces. 

The Tasting Room, exposant au salon Cru Bio, a présenté quelques vins du domaine Anthonij Rupert Wines.

Celui-ci possède 4 domaines viticoles desquels sont issus les raisins qui servent à la production de leurs vins d’entrée de gamme et haut de gamme.

Le domaine principal, L’Ormarins, est situé à Franschhoek.  Le deuxième domaine, Riebeeksrivier, est situé sur les pentes de Kasteelberg qui prédominent le Swartland. Rooderust, troisième domaine, est situé à Darling, à 13km de l’Océan Atlantique. Elandskloof, quatrième et dernier domaine, est assez différent en raison de sa haute altitude. Les vignobles sont en effet plantés entre 640 et 880 mètres.

La gamme Protea est une collection de 7 vins ayant pour logo une protée, fleur emblème de l’Afrique du Sud qu’on retrouve dans la région du Cap.  Les vins sont légers, accessibles et expriment les arômes variétaux des cépages.

Anthonij Rupert Wines a pour philosophie qu’un vin de qualité s’élabore d’abord à la vigne. C’est pourquoi une viticulture intégrée est mise en place. Le domaine est certifié IPW, à savoir qu'il pratique une viticulture intégrée et une vinification raisonnée.


Imprimer Envoyer cette news à un ami
Envoyer cette news à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom : Email :
 

0 commentaire(s)



Aucun commentaire pour cette news !

Ajouter un commentaire