Grand Prix Wallon à l'Entrepreneuriat: 18 liégeois ont séduit le jury dont la gérante de TTR

dimanche 24 juin 2012
Grand Prix Wallon à l’Entrepreneuriat 2012   -   18 lauréats liégeois ont séduit le jury …et ce n’est pas une question de diplôme, ni d’âge ni de sexe!
Ou comment passer du camion 40T au chocolat, madame ?
 
Pour sa cinquième édition, le Grand Prix Wallon à l’Entrepreneuriat (GPWE) organisé par l’Agence de Stimulation Economique (ASE) a de nouveau prouvé à quel point le dynamisme et la créativité liégeoise ne sont pas une légende. Jugez plutôt : plus de 34% des dossiers validés provenaient de candidats implantés sur le territoire de la province de Liège. C’est dire si la tâche du jury local, organisé et réuni le 12 juin dernier par la Structure Locale de Coordination (SLC) au GRE-Liège, n’a pas été facile. Les membres du jury, représentants d’organismes d’aide aux pme comme la Sowalfin, l’Awex, la SPI, l’ADL de Visé mais aussi de consultants agréés et de deux lauréates du GPWE 2010, ont opté pour des entrepreneur(e)s dont le parcours et les motivations méritent une mise en lumière.
 
Il est difficile de détailler l’aventure de ces 9 femmes et 9 hommes de talent qui font la fierté de notre région. Une question de diplôme me direz-vous ? Que nenni ! Diplôme d’humanité, patronat, graduat, licence en sciences botaniques ou mathématiques ou commerciales,…tous les profils sont représentés et vous prouvent que l’entrepreneuriat est avant tout un état d’esprit, celui d’oser vivre de sa passion mais aussi de fournir de l’emploi à une région que l’on apprécie et en laquelle on croit.
 
Quant à l’âge des candidats, il semble avoir vraiment peu d’importance. Parmi l’ensemble des dossiers analysés, le plus jeune avait 24 ans et le plus âgé, 40 ans de plus. Comme quoi, la motivation de mettre en avant son parcours entrepreneurial et son entreprise ne connait ni cheveu blanc ni ride au coin des yeux. En ce qui concerne les 18 lauréats liégeois, la moyenne est de 42 ans et est logiquement légèrement supérieure dans la catégorie « reprise » et « croissance » (46)  et un peu plus jeune pour les entrepreneurs starter (38) qui ont créé leur activité voici max 3 ans et min 6 mois.
 
Vous souhaitez en savoir plus sur le lauréat «entrepreneur repreneur » et sur les 6 lauréats « entrepreneur en croissance » ?
 
Pourquoi, à plus de 50 ans, Alain DAIEN s’est-il lancé dans la reprise des « Cheminées Liégeois » ? Qu’est-ce qui motive Stéphane DAUVISTER, ancien ouvrier chauffagiste et aujourd’hui jeune entrepreneur de 31 ans, à se surpasser pour impressionner ses clients ? « La seule chose qu’on ne peut pas déléguer, c’est l’exemple », un des principes qui a certainement permis à Martine CONSTANT d’ être à la tête de trois sociétés en pleine croissance dont la réputation dans les domaines du marketing, du mistery shopping et du télémarketing notamment n’est plus à faire. Après un graduat en gestion hôtelière, comment Rachel VANDENDOOREN a-t-elle créé ProSelect, cabinet spécialisé dans le Recrutement et la sélection de Profils de type « manager » ? A 54 ans, Christian PIRALI continue à ambitionner la croissance constante d’Idémasport. Mario WILLEMS, ancien triathlète et pratiquant de VTT, a voulu lier sa passion à son métier avec la Sprl Sabma, spécialisée dans la réparation de suspensions vélo. Enfin, amoureux de la terre, de l’agriculture et de choses bien faites, Eric LEONARD a sans cesse eu à l’esprit la pérennité de l’entreprise familiale en diversifiant les produits de sa ferme allant jusqu’à désormais produire du safran et produits dérivés.
 
Vous êtes curieux de découvrir les 9 lauréats de la catégorie « entrepreneur starter » ? 
 
Ceux-ci ayant créé leur activité il y a environ un an, parfois même moins, leur nom ne vous dira certainement pas grand-chose, du moins tant que maintenant mais nous espérons que la reconnaissance qui leur est apportée par le GPWE leur permettra de franchir le tremplin de la réussite !
 
Nous vous invitons donc à visionner leur site web sans modération :
 
 
*En plus de la catégorie « starter » les trois premiers ont également été sélectionnés pour le prix « développement durable », catégorie dans laquelle le jury a souhaité ajouter une boutique du centre-ville de Liège, voir www.biloba-boutique.be.
 
Enfin, six des lauréates déjà citées ci-dessus ont également été épinglées pour leur parcours de « femme entrepreneure ». Il s’agit de Martine CONSTANT (Martine Constant Consulting Group), Rachel VANDENDOOREN (Proselect), Véronique MARGANNE (Blooming), Marie-Laurence LEFEBURE (9 bulles), Joëlle DE BELDER (Espace plan B) ainsi qu’une mention particulière pour Rita COSI, jeune maman célibataire, ancienne conductrice de camions de 40 tonnes puis dispatcher dans une centrale à béton, devenue aujourd’hui à 40 ans, la chocolatière du Haut Clocher. Alors, un métier d’homme…qu’est-ce que c’est, nous demande-t-elle ?
 
Si vous souhaitez les rencontrer et les écouter vous expliquer leur parcours professionnel, nous vous invitons à nous rejoindre à la salle « TRIANGEL » de Saint-Vith.
le jeudi 28 juin prochain de 12h à 12h45, sandwiches et boissons prévus pour les journalistes.           
 
Pour plus de renseignements :
Nicole TASSIAUX
Coordinatrice SLC Liège &
Chef de projet « Liege, the place to build »
GRE-Liège
5 rue Sainte Marie 4000 Liège
Tel : 0032.4224.65.24 GSM : 0032.496/27.46.46.
 

  


Imprimer Envoyer cette news à un ami
Envoyer cette news à un ami
Vos coordonnées :

Votre nom :
Votre email :
Coordonnées de vos ami(e)s :
Nom : Email :
 

0 commentaire(s)



Aucun commentaire pour cette news !

Ajouter un commentaire